mardi 14 avril 2009

Relativisme culturel et ethnocentrisme

Le regard sur la diversité culturelle doit éviter le risque de l'ethnocentrisme: il n'existe pas une culture (la notre) au centre de toutes les autres et à partir de laquelle toutes les autres sont mesurées, qualifiées ou même jugées. Il faut faire preuve d'un certain relativisme culturel, c'est-à-dire qu'il n'existe pas de critères qui permettent l'ordonnancement des cultures les unes par rapport aux autres.
Extrait de Race et Histoire, Claude LEVI-STRAUSS, 1952:
" L’attitude la plus ancienne, et qui repose sans doute sur des fondements psychologiques solides puisqu’elle tend à réapparaître chez chacun de nous quand nous sommes placés dans une situation inattendue, consiste à répudier purement et simplement les formes culturelles : morales, religieuses, sociales, esthétiques, qui sont les plus éloignées de celles auxquelles nous nous identifions. « Habitudes de sauvages », « cela n’est pas de chez nous », « on ne devrait pas permettre cela », etc., autant de réactions grossières qui traduisent ce même frisson, cette même répulsion en présence de manières de vivre, de croire ou de penser qui nous sont étrangères.[...]
Cette attitude de pensée, au nom de laquelle on rejette les « sauvages » (ou tous ceux qu’on choisit de considérer comme tels) hors de l’humanité, est justement l’attitude la plus marquante et la plus instinctive de ces sauvages mêmes. (…)
L’humanité cesse aux frontières de la tribu, du groupe linguistique, parfois même du village ; à un tel point qu’un grand nombre de populations dites primitives se désignent elles-mêmes d’un nom qui signifie les « hommes » (ou parfois –dirons-nous avec plus de discrétion ? – les « bons », les « excellents », les « complets » ), impliquant ainsi que les autres tribus, groupes ou villages ne participent pas des vertus ou même de la nature humaine, mais qu’ils sont tout au plus composés de « mauvais », de « méchants », de « singes de terre » ou « d’oeufs de pou »."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire